Le HERDA

Appelé aussi, l'Hyper relâchement du conjonctif sous cutané du quarter-horse. L'HERDA, est caractérisé par une fragilité excessive de la peau. Des équivalents sont observés chez l'homme ou l'on parle alors de « syndrome d'Ehlers Danlos ». La toute première observation a été faite il y a 25 ans d'une nouvelle maladie particulièrement fréquente dans la race Quarter-horse aux USA.

3028104820 1 7 ensemx3e

Symptômes :

L'asthénie cutanée régionale équine héréditaire (HERDA) touche un élément essentiel de la peau, le collagène dermique qui lui assure solidité et résistance mécanique. Elle se caractérise donc par une peau localement hyper-extensible et surtout très fragile, ceci entraînant des déchirures cutanées suivies d'une cicatrisation plus ou moins normale. Les lésions graves se situe principalement le long du dos des chevaux affectés.

Les poulains affectés montrent rarement les symptômes à la naissance et la maladie n'apparaît le plus souvent que vers l'âge de deux ans.

Il n'y a aucun traitement, et la majorité des chevaux diagnostiqués seront finalement euthanasiés parce qu'ils ne peuvent pas être utilisés. Le diagnostic de la maladie est délicat car elle doit être différenciée de plusieurs autres dermatoses, le diagnostic génétique est toujours indispensable.

 

Mode de transmission :

L'HERDA a un mode de transmission autosomal (les mâles comme les femelles sont concernés) récessif (le poulain doit hériter de l'allèle du gène muté de chacun de ses deux parents pour être atteint) ; l'anomalie ne s'exprime que si les deux gènes homologues (celui provenant de l'étalon et celui de la jument) portent l'anomalie. Si l'un des deux gènes seulement est muté, alors le gène normal domine et masque l'anomalie. La maladie n'est pas liée au sexe et affecte étalons et juments en proportions égales. L'identification des chevaux « porteurs » (c'est à dire apparemment normaux mais avec un des deux gènes muté) est donc d'une importance critique pour le choix des accouplements.

L'HERDA est testable génétiquement :

Un test diagnostique de l'HERDA portant sur la recherche de la mutation sur l'ADN a été développé et permet l'identification des chevaux qui sont affectés ou qui portent la mutation spécifique. Les résultats individuels sont transmis seulement au propriétaire et restent strictement confidentiels.

Ce test utilise des prélèvements très simples de crins de la queue obtenus par épilation. En effet l'ADN est présent dans les bulbes des crins. Donc, il est préférable de tester les reproducteurs et ainsi d'éviter les croisement à risque et la propagation de cette anomalie.

Date de dernière mise à jour : 31/03/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site